eau de pluie

Récupérer l’eau de pluie pour son jardin

Que vous ayez dans votre jardin des fleurs, un potager ou des arbres fruitiers, il va être nécessaire de les arroser régulièrement pendant les fortes chaleurs estivales. Si vos plantations sont dans des jardinières, il en sera de même, les racines ne pouvant pas accéder à des sources d’eau naturelles ni récupérer l’eau de pluie. Vous pouvez en revanche réaliser de belles économies en récupérant de votre côté l’eau de pluie afin d’arroser toutes vos plantations. En plus de cela, vous agirez dans le respect de l’environnement en évitant d’utiliser l’eau du robinet en période de sécheresse par exemple. Certaines techniques peuvent être mises en place aussi bien dans les maisons de ville que les maisons de campagne, il suffit de prendre en compte les caractéristiques de chaque habitation et de vous adapter en fonction. Si au départ, il faudra parfois réaliser un petit investissement financier, en achetant une cuve à eau par exemple, sur le long terme, vous ne manquerez pas de réaliser des économies en plus de participer à la préservation des ressources naturelles.

Installer une cuve à eau reliée à une gouttière

Le plus simple pour récupérer l’eau de pluie va être d’installer une cuve à proximité d’une gouttière et de réaliser une petite dérivation pour que l’eau de pluie arrive dans la cuve. En ce qui concerne cette dernière, il existe plusieurs dimensions, vous choisirez donc en fonction de vos besoins mais aussi de la surface à votre disposition pour votre récupérateur d’eau.

Notez bien qu’il est important de place une grille assez fine entre la gouttière et la cuve afin d’éviter que des feuilles et des insectes atterrissent dans celle-ci, la prolifération de bactéries en tous genres serait alors importante. De plus, cela pourrait tout simplement boucher la sortie d’eau lorsque la cuve serait presque vide.

Une cuve posée sur le sol ou enterrée ?

Selon si vous disposez de beaucoup d’espace à votre disposition et en fonction de la taille de la cuve dont vous avez besoin ainsi que de la nature du sol, vous pouvez envisager au choix une cuve enterrée ou simplement posée sur le sol. Notez que dans ce second cas, vous devrez prendre soin de choisir un modèle dans un matériau opaque afin de limiter la prolifération d’algues et de bactéries dans l’eau. Une cuve posée sur le sol sera plus simple à nettoyer à la fin de la saison, mais la cuve enterrée vous permettra de ne pas perdre de place dans votre jardin.

Pourquoi poser la cuve à l’ombre ?

Le soleil va avoir un impact négatif à la fois sur la cuve et sur la qualité de l’eau. La chaleur va en effet altérer cette dernière et si elle est trop chaude, vous ne pourrez pas arroser vos plantes avec sans prendre le risque d’abîmer celles-ci. Par ailleurs, une cuve posée en plein soleil va se détériorer plus rapidement que si elle était à l’ombre, c’est pourquoi le choix de l’emplacement est primordial. Si vous ne pouvez pas placer la cuve à l’ombre, envisagez une cuve souterraine ou encore entièrement opaque pour préserver la qualité de l’eau.