Les chats n’aiment pas l’eau…vous le saviez! Mais pourquoi cette aversion ?

Les chats n’aiment pas l’eau…vous le saviez! Mais pourquoi cette aversion ?

L’eau et les chats, c’est une relation compliquée ! Animal de compagnie le plus populaire en France, avec près de 10 millions d’individus, il est réputé pour ne pas aimer l’eau. Tenter de lui faire prendre un petit bain tourne bien souvent au fiasco avec quelques égratignures à la clef. Pourtant, le chat n’est pas si hostile que cela à l’eau même si ses gènes peuvent lui envoyer des signaux contraires.

Le chat domestique est apparu dans des régions arides

C’est probablement la principale explication de sa réticence à être en contact avec l’eau. Issu de la domestication du chat sauvage, il compte aujourd’hui une cinquantaine de races différentes reconnues. Mais, sa domestication a commencé au Moyen-Orient, il y a 8 000 à 10 000 ans, époque correspondant au début de la culture de céréales et à l’engrangement de réserves susceptibles d’être attaquées par des rongeurs. Le chat était alors pour l’homme un auxiliaire utile. L’accès à l’eau n’est venu que tardivement dans son évolution, ce qui explique sa méfiance naturelle vis-à-vis du milieu aqueux.

Et pourtant, il nage !

Étonnamment, le chat est un excellent nageur et ceci de façon innée. Ce n’est pas pour autant un pêcheur, car il n’associe pas toujours la rivière et l’eau à la nourriture, à l’instar du lion ou du guépard. À l’inverse, le jaguar et le tigre, qui vivent en milieu forestier, pêchent naturellement et adorent l’eau. Le chat ne va pas pour autant dire non à un poisson qui va sauter hors de son bocal. Son instinct de chasseur va alors reprendre le dessus et il n’hésitera pas à chasser ensuite d’autres poissons dans le bocal.

Paradoxalement, l’eau fascine les chats

Ils sont souvent attirés par le mouvement et le bruit de l’eau qui coule. Si vous ouvrez le robinet, le chat de la maison viendra et essaiera de l’explorer avec sa patte ou son museau, pour se mouiller parfois entièrement le corps. Mais, attention, mieux vaut ne pas laisser un chat sans surveillance à côté d’une baignoire ou d’une piscine dont les parois sont lisses. Attiré par les reflets et les mouvements de l’eau, il pourrait tomber sans pouvoir en sortir et risquerait de se noyer par épuisement.

Comment faire pour laver un chat ?

On le sait, les chats sont des animaux qui aiment se toiletter régulièrement. Il est possible tout de même de le laver en prenant quelques précautions. Déjà, mieux vaut l’habituer jeune. Il faut préférer la douche que le bain et commencer doucement par laisser couler l’eau sur ses pattes pour ensuite, petit à petit remonter le corps, en finissant par la tête, en évitant les yeux. L’eau doit être bien entendu tiède, autour de 38°C, car le chat déteste le froid.

Un chat mouillé marque mal son territoire

Si votre chat se promène hors de la maison, il va vouloir signaler sa présence ou bien faire passer un message aux autres chats. Pour cela, il utilise des glandes qui produisent des phéromones, et quand son pelage est mouillé ou qu’il est lavé trop régulièrement, une partie de l’odeur émise se perd. Ce qui empêche le message d’être transmis de façon optimale.

Pour s’hydrater, le chat veut une eau propre et fraîche

Il faut changer son eau une à deux fois par jour dans un récipient peu profond et assez large. Son instinct lui commande de boire dans des eaux peu profondes pour éviter de se faire surprendre par de possibles prédateurs. Apparu à l’origine dans des endroits désertiques, il a appris à économiser l’eau et boit beaucoup moins que le chien. Enfin, il ne faut pas être surpris de voir un chat boire au robinet. Il a bien compris que l’eau y est fraiche.